Dégooglisons Internet, une initiative du réseau Framasoft

SITE EN COURS DE REFONTE

Les institutions au cœur du système de censure et de surveillance

Source : 12mars.rsf.org (site de Reporters sans frontières, sur la journée contre la cyber-censure)

En février 2013, Natalia Radzina, rédactrice en chef de Charter97, un site d’information bélarusse régulièrement censuré pour ses positions critiques vis-à-vis du pouvoir, assistait à la conférence sur Internet et la liberté de la presse organisée par l’OSCE à Vienne. Elle y est tombée sur une connaissance qu’elle aurait préféré ne pas croiser : un membre du Centre analytique des opérations, l’organisme qui coordonne les opérations de surveillance et de censure sur Internet au Bélarus. Ce sont ces institutions, peu connues mais souvent au centre des systèmes de surveillance ou de censure de nombreux Etats, que Reporters sans frontières a décidé de mettre en avant dans son rapport « Ennemis d’Internet », publié à l’occasion de la Journée mondiale contre la censure, le 12 mars.

Désigner comme « Ennemis d’Internet » des institutions plutôt que des Etats permet de mettre en évidence la schizophrénie de certains pays lorsqu’il est question des libertés en ligne. Ainsi, sur les 31 institutions désignées « Ennemis d’Internet » par Reporters sans frontières, trois appartiennent à des démocraties qui se veulent traditionnellement respectueuses des libertés fondamentales : le Centre de développement des télématiques en Inde, le Government Communications Headquarters (GCHQ) au Royaume-Uni et la National Security Agency (NSA) aux États-Unis.

[Lire la suite...]

SITE EN COURS DE REFONTE